Epilateur à lumière pulsée, ce qu’il ne faut pas faire

L’épilateur à lumière pulsée est un joyau pour ses utilisateurs. Il leur permet de se débarrasser de leurs poils en un bref délai. Son utilisation est sans risque et mieux encore, il permet d’éliminer les rides. Super cool n’est-ce pas ? Cependant comme tout appareil, l’épilateur à lumière pulsée possède des interdits. Ces interdits sont à observer afin d’obtenir de bon résultats ou éviter des situations dramatiques.

Les interdits de première importance

Les interdits à suivre strictement sont assez nombreux. En premier, il ne faut jamais utiliser l’appareil pour s’épiler le duvet. Cette interdiction est surtout pour le duvet du visage. Cela est dû au fait que le traitement ne fonctionne pas sur les poils qui s’y trouve. La remarque est plutôt que la chaleur émanant de l’épilateur grossiront les poils pour en faire de gros points. Deuxio, il n’est pas convenable de s’épiler si les poils ne sont pas matures. Cela signifie que l’épilation à la lumière pulsée n’est aucunement pour les enfants et les adolescents. Ainsi donc il faut attendre un certain âge pour pouvoir faire le traitement. Il s’agit de 20 ans au moins pour la femme et de 25 pour l’homme.
L’épilation à la lumière pulsée n’est pas convenable pour les peaux mates. Les appareils standards ne sont pas programmés pour générer une chaleur adaptée à ces types de peaux (phototype I à IV). Il s’agit entre autres des peaux plus foncées ou bronzées. Ces peaux ne pourront faire le traitement qu’avec des appareils de haut standing proposant une intensité d’énergie assez faible. Néanmoins, les peaux vraiment sombres ne doivent pas du tout faire l’épilation à la lumière pulsée.

Les autres interdits à suivre

Hormis les trois premiers interdits, il en existe deux autres. Il s’agit des traitements pour ceux qui prennent certains types de médicament et les femmes enceintes. Le premier cas concerne les personnes sous traitement de médicaments photo-sensibilisants. Ce sont des médicaments qui augmentent la sensibilité photogénique de la peau. Ces personnes ne devraient pas faire le traitement car ils sentiront la douleur de la chaleur.
Le second cas met à l’écart les femmes enceintes. Déjà les femmes enceintes ne doivent pas subir de traitement au laser. C’est pareil en ce qui concerne les pulsions de lumière. Il faut dire qu’il n’y a aucun effet négatif connu mais l’interdiction relève des mesures de prudence.